Comment bien accrocher son tableau

Voilà, votre chef d’oeuvre est enfin achevé ! Maintenant il s’agit de l’accrocher… Bien que cela ne semble pas trop compliqué, quelques petits conseils pratique peuvent être utiles !

 

tableau_DSC_1768

Avant tout, définissez où vous désirez suspendre votre tableau.

Cela paraît évident à première vue, mais prendre un peu de temps pour choisir la meilleure place peut s’avérer utile. En effet, il s’agit de tenir compte de la lumière, des meubles et de la disposition de votre pièce. Pour vous aider, en général le regard se porte sur le côté gauche de la pièce à hauteur d’environ 1m40-1m50 du sol.
Pour vous donnez une meilleure idée, le mieux étant de se faire aider par une tierce personne qui tiendra votre oeuvre contre le mur et vous permettra pendant ce temps de regarder le résultat avec du recul.
Si vous êtes seul, vous pouvez placer le tableau contre le mur. A l’aide d’un crayon de papier, réaliser 4 petites marques sur le mur au niveau des angles, retirer le tableau. En prenant du recul cela peut vous aider à avoir une idée. Avec le crayon vous pouvez effacer et rectifier selon vos goûts.
Toujours avec votre crayon vous pouvez inscrire un point qui marquera le centre du tableau.
Retournez votre châssis et posez-le sur une table ou sur un sol protégé. Mesurez la distance entre le haut du tableau et le ou les dispositifs d’accrochage. Si votre oeuvre est munies d’un fil de fer tendu entre deux crochets, retendez légèrement le fil afin d’obtenir la mesure pour la bonne longueur.
Si vous optez pour un autre dispositif d’accroche (anneau, triangle ou autre) il vous suffit de mesurer la distance de celui-ci jusqu’en haut du tableau. Vous saurez ainsi où vous allez planter votre clou ou votre vis.

Avant de vous lancer, réunissez les outils nécessaires selon besoin

  • un ruban à mesurer
  • un crayon et une gomme
  • un niveau à bulle
  • une perceuse (ou un marteau)
  • des mèches pour percer (différents diamètres)
  • un tournevis
  • des vis (ou des clous) ou des crochets pour tableaux
  • du fil de fer (ou ficelle solide)
  • des chevilles à bascules (ou des chevilles à visser)

Ensuite choisissez le système d’accrochage

clou, vis, crochet, utilisation de chevilles ?

  • Pour un tableau qui pèse moins de 10 kg :
    Le clou, la vis ou le crochet peuvent convenir.

  • Pour un tableau qui pèse plus de 10 kg :
    Je vous conseille une solution plus solide avec une cheville.

Regardons d’un peu plus près chaque outil

Si vous choisissez :
Un clou : Il vous suffira d’un clou d’au moins 5 cm de long et d’un marteau. Enfoncez le clou au niveau de la marque que vous avez réalisé au préalable au crayon.
La vis : Il vous faudra une perceuse et une cheville à visser.
Le crochet :Il suffit d’insérer le clou dans le trou du crochet. posez le crochet à l’endroit souhaité, au niveau de la marque, puis enfoncez au marteau le clou avec un angle de 45 degrés. Evitez de taper sur la partie métallique où se situe le trou afin d’empêcher de faire un trou dans le mur…
La cheville à visser : (parfaite pour les tableaux lourds qui nécessitent une accroche solide) Vissez doucement votre cheville au niveau de la marque à l’aide d’un tournevis. Insérez la vis (parfois en forme de crochet)
La cheville à bascule ou dite “parapluie” :(également idéale pour soutenir une oeuvre imposante) Percez un trou dans votre mur au niveau de votre marque, puis introduisez le balancier à l’intérieur du trou. Les ailettes sont repliées lors de leur insertion dans le trou. Je vous recommande de bien les tenir et ensuite introduire la cheville. Quand les ailettes ont traversé, vous pouvez ramener le cheville vers vous pour que les ailettes soient en butée derrière le mur. Insérez la vis-boulon et vissez. Personnellement, j’ai utilisé cette technique pour suspendre mes tableaux dans le salon (des oeuvre grandes et lourdes). Je reste satisfaite du résultat car je constate que mes tableaux ne bougent pas. Mais il faut préciser que si vous déménagez, sachez qu’il sera impossible de retirer cette cheville, pour boucher le “trou” vous devrez poser dessus de l’enduit de rebouchage.

tableau_DSC_1772

 

Si vous voulez être sûr de voir votre cadre bien droit, aidez-vous d’un niveau à bulle. Posez simplement le niveau sur le tableau, si la bulle se trouve au milieu, c’est bon !

Il existe une grande variété de système d’accrochage.

Si vous utilisez des cimaises ou des systèmes à rails, vous pourrez par la suite déplacer vos tableaux vers un autre emplacement ou ajouter de nouvelles oeuvre, sans avoir à utiliser de nouvelles vis, ni à percer de nouveaux trous dans le mur.

Pour conclure, avant de commencer, déterminez l’endroit idéal pour suspendre votre tableau. Réunissez tout le matériel adéquate. Suivez de préférence toutes les instructions sur les emballages de vos outils.
Le dispositif d’accrochage change en fonction de la taille du tableau que vous voulez accrocher. Il faut que votre mur puisse supporter le poids de votre objet. Lors de l’utilisation de vos outils évitez de vous blesser. Soyez aussi vigilent lorsque vous percez ou que vous enfoncez des clous dans le mur. Des câbles électriques ou de la tuyauterie peuvent y être dissimulés. Préservez votre oeuvre des zones chaudes (chaudière, radiateur, cheminée…) qui pourraient dégrader votre tableau. Le but étant de le mettre au mieux en valeur.

 

Quelques suggestions de produits

 

Laisser un commentaire